Bien débuter et progresser en skateboard
Sélectionner une page

Le skate ça peut vite coûter cher. Un skateur de street qui skate gros et/ou qui pèse lourd peut assez facilement casser sa board (certains tournent à une board par 15 jours). Et c’est un poste de dépense qui peut vite monter assez haut. Alors la question qui revient souvent est : « Et si j’achetais une board d’occasion ?  »

skateboard avec grip usé

Une bonne board d’occasion ? Pas sur

Acheter un skateboard d’occasion ? Mauvaise idée ?

Idéalement, acheter une board neuve est le meilleur choix.

Attention, c’est quitte ou double. Une planche est naturellement fragile (le bois n’aime pas l’eau, la température influe sur la qualité des couches, les habitudes de skate de l’ancien propriétaire jouent aussi pas mal…) et le soin apporté à la board font qu’à aspect extérieur égal une planche de skate peut être un très bon choix comme un vraie galère.

Les bonnes questions à se poser pour acheter une board d’occaz

  • Est-ce que je connais le skateur qui vend la planche ?
  • Est-ce que je skate avec lui ? Comment traite-t-il sa planche ? En prend-il soin ? Casse-t-il souvent ses boards ? Skate-t-il gros (gaps, marche…) ?
  • Des amis lui ont-ils déjà achetées des planches ? En sont-ils contents ?
  • La planche est-elle récente ?
  • Y-a-t’il des pets sur la board ? En observant la tranche et les couches, des fissures apparaissent-elles ? Lorsque l’on force sur la planche, que se passe-t-il (par exemple en mettant les pieds sur le nose et le tail) ? La planche est-elle vrillée ?
  • La planche a-t-elle encore du pop (taper une planche neuve et la planche d’occaz par terre à la suite. Le bruit doit être sec et la planche nerveuse).

Plutôt que de faire une fausse bonne affaire, mon conseil est de fuir si une des réponses ci-dessus ne vous rassure pas.

Photo : Mathijs B