Bien débuter et progresser en skateboard
Sélectionner une page

Le skate coûte cher. Alors autant faire durer son matos et suivre les quelques recommandations qui suivent afin de conserver plus longtemps sa planche et dépenser un peu moins au skateshop.

Ce qui est fragile dans un skateboard

Mine de rien, un skateboard est un objet relativement robuste au regard de toutes les péripéties qu’on lui fait subir : des charges lourdes, des chocs violents, une exposition aux éléments naturels, des torsions…

skateboard avec traces d'usures

Un skateboard qui a vécu mais qui est bien entretenu

Les éléments les plus fragile sur un skate sont (du plus fragile au plus solide) :

  • La planche : le plateau est en bois et supporte beaucoup de contraintes. Sa forme (très fin, allongé et peu large) et sa matière (du bois pressé) en font un élément forcément fragile.
  • Les roulements : parce que ces derniers servent normalement à tourner et pas à se prendre des coûts ni à être exposés à l’humidité, les roulements sont naturellement des pièces qui cassent ou qui s’abîment vite.
  • Les trucks : il s’agit de pièces solides mais qui craignent les grinds et peuvent se plier. Fréquemment, c’est l’axe de truck qui lâche. Plus rarement, c’est l’entraxe qui se met à bouger ou pire, le truck se plie au niveau d’une roue. Ceux qui serrent trop forts leurs trucks font fendre leurs gommes.
  • Les roues : cet élément ne craint pas grand chose si ce n’est les « plats« .
  • Le grip : il perd de son adhérence au fil des mois.
  • Pads, visserie : pièces peu onéreuses et ne craignant pas grand chose. Les vis, si elles sont un peu longue, peuvent se prendre des coups et voir leur filetage endommagé.

 

Les conseils pour bien entretenir son skateboard

Afin de chouchouter sa board, il convient de respecter ces 3 règles fondamentales :

  • Ne pas mouiller le skate : la planche n’aime pas du tout, les trucks n’aiment pas, les roulements n’aiment pas du tout. En cas de passage dans une flaque, le skateur consciencieux essuiera rapidement sa planche de retour à la maison et claquera quelques ollies juste après l’éclaboussement afin de faire partir les petites gouttes qui resteraient sur la planche.
  • Ne pas laisser sa board à l’extérieur : la chaleur tout comme la pluie fait travailler la planche et la rend plus fragile.
  • Toujours replaquer les pieds sur les vis : pour allonger la durée de vie d’une board, il faut avoir les pieds bien placés au moment de finaliser chaque figure. Les planches cassent le plus .souvent à cause d’un mauvais placement des pieds à la réception.

Les autres conseils pour avoir une board qui dure…

  • Ne pas faire du skate tout-terrain : le sable, la terre, les saletés nuisent aux roulements et salissent le grip. Plus cosmétique que vraiment utile, nettoyer son grip.
  • En cas de pèt sur la planche, réparer.
  • Ne pas trop serrer ses gommes de trucks et les tourner d’1/4 de tour de temps en temps.
  • Ne pas trop serrer les roues : les roues doivent pouvoir tourner librement. Si on sert trop, cela comprime les roulements.
  • Ne pas ouvrir ses roulements pour les nettoyer. Changer de roulement lorsque la cage et les billes sont apparentes.

Et pour avoir un skateur qui dure ?

S’occuper de sa planche c’est bien, s’occuper de soi, c’est pas mal non plus, n’est-ce pas ?

  • Avoir une bonne hygiène de vie et faire selon ses capacités du moment (certains jours, tout rentre et on pète la forme, d’autres jours c’est plus dur. Il ne faut pas vouloir toujours faire mieux).
  • Ne pas oublier que le skate c’est aussi une activité sportive et qu’il convient de ménager son corps (pas de saut de sets de marche sans être un minimum chauffé).
  • Nous n’avons tous qu’un seul corps. Il faut le protéger et soigner correctement les blessures que l’on peut se faire.
  • Des chaussures de skate sont indispensables.

Photo : Martin Terber