Bien débuter et progresser en skateboard
Sélectionner une page

Dans le grand bestiaire des différents types de skateurs, je vous propose de découvrir aujourd’hui un skateur très particulier : le poseur. On retrouve le poseur dans bien d’autres sports/loisirs et on apprend assez vite à le reconnaître.

Le skateur skate, le poseur pose

poseur ou skateur ?

Un poseur « pose » au lieu de skater

Le poseur ou skateur du dimanche c’est tout simplement celui qui dit qu’il fait du skate mais qui n’en fait pas. Le poseur prétend être ce qu’il n’est pas. C’est celui qui prend des « poses » et se donne l’air d’être. Le poseur se caractérise par :

  • sa NON pratique (c’est le trait le plus important) ;
  • sa présence sur les spots les plus visibles ;
  • sa présence dans les skateshop et sur les événements liés au skate (il faut bien s’occuper) ;
  • sa présence dans les rues commerçantes (planche sous le bras), devant le collège/lycée, dans les bars, avec un groupe de filles – le mall grab ;
  • sa forte habitude d’avoir la planche sous les pieds tout en étant assis sur un banc ou alors d’être tout simplement assis sur sa board ;
  • sa grande gueule sur ses exploits ou ses commentaires divers sur le skate, les skateurs, les spots, telle mag ou vidéo ;
  • son équipement rutilant (normal, il n’est pas utilisé) et ses fringues siglées ;
  • son look étudié et propre (ah bah oui, quand on skate vraiment on transpire, on tombe, on se salit…) ;
  • son attention au style plutôt qu’aux aspects pratiques (ne pas faire ses lacets…)
  • son skateur préféré est un perso d’un jeu de skate (Tony Hawk ou Rodney Mullen – c’est parfois triste d’être un pro skateur) ;

Mais pourquoi poseur ?

Le skateur en carton peut énerver à juste titre le skateur normal. Il n’a pas forcément un mauvais fond mais il n’est pas un vrai skateur.

La mode « skate » a beaucoup contribué à l’essor du poseur de même que la starification de certains riders emblématiques. Les jeux vidéos, les films (Skate or Die…), la recherche d’un style rebelle jouent à fond leur rôle de prescription.

Ce que recherche le poseur c’est avant tout d’être identifié, assimilé à un groupe non pas parce qu’il en a adopté les valeurs mais parce qu’il en recherche l’apparence (voir définition Wikipedia).

À ne pas confondre

Il ne doit pas être confondu avec le débutant qui a peur d’aller sur le spot et qui reste en retrait.

Photo : Incase