Bien débuter et progresser en skateboard
Sélectionner une page

Voila une question légitime (ça coûte cher un skate !) et que tout le monde pose. La réponse ultime est : ça dépend. La durée de vie d’un skate va de quelques heures à plus d’un an.

Pour être plus précis, il convient de préciser : le style de pratique, le niveau du pratiquant, la conception du skate et le soin apporté à son matériel. C’est surtout la planche dont on parle ici. Les roues, roulements et trucks s’usent mais dans une moindre mesure (à moins de faire du downhill et des powerslides).

Outre les points pré-cités et détaillés ci-dessous, il ne faut oublier les basiques : un skate craint l’eau, l’humidité et les grandes chaleurs. Enfin, et c’est évident : quelque soit la matière, les planches de bonne qualité (et chères) dureront plus longtemps.

skateboard cassé

Le street est très violent pour les boards

Un skate pour débuter : ça dure combien de temps ?

Les pratiquants débutants assidus gardent leur premier skate 1 an s’ils ont de la chance. Au bout de quelques mois, la board a déjà pas mal souffert et mériterait d’être changée.

Quelle durée de vie pour un skate en fonction de son type de pratique ?

  • Les pratiquants de skate de type street et skateparks usent de façon intensive leur planche. Il n’est pas anormal de voir de très bons pratiquants changer de planches tous les mois. Les coups et les chocs contre le sol et les obstacles (rails, murets) usent les boards de façon très rapide. Les sauts et les rotations sollicitent de façon importante la planche et notamment le tail et le nose mais aussi les points habituels de tension (au niveau des trucks). Au bout de quelques mois, si la planche n’est pas cassée, elle aura certainement perdu beaucoup de son pop.
  • Les pratiquants de skate de courbe (bowl, mini rampe, rampe) usent beaucoup moins leurs boards. Les surfaces de roulement sont beaucoup plus lisses, les ollies sont moins violents pour la planche et le poids du skateur s’appliquent rarement de toute sa force sur le skate (la courbe absorbent une part importante des efforts). Par contre, il faut craindre les éjections de board. Lorsque le pratiquant tombe, sa planche peut partir à pleine vitesse en travers de la rampe et sortir le long de la courbe. Après un beau vol (ou le skateur retient son souffle en imaginant la catastrophe arriver), la planche va certainement retomber de façon violente sur un de ces côtés relevés entraînant des compressions et d’importants pets. Une board de courbe peut tenir raisonnablement plusieurs mois tout en conservant toutes ses qualités.
  • Les pratiques plus douces (cruisers et longboard) risquent beaucoup moins les cassures franches. Par contre, les pertes de contrôle et la vitesse peuvent envoyer la planche droit dans un poteau, dans la jambe d’un passant (moins grave pour la planche mais pas pour le skateur) ou sous les roues d’une voiture. Une planche de cruiser/longboard peut durer plusieurs années.

Quelle durée de vie pour un skate en fonction du niveau du pratiquant ?

  • Les skateurs débutants abîment vite leurs planches. Une mauvaise position (réception au centre de la planche ou pieds écartés sur les deux extrémités), un mauvais équilibre et pas mal de petites erreurs (rouler dans l’eau, dans la poussière…) entraînent une usure accélérée de la planche.
  • Le pratiquant qui a quelques mois dans les jambes ne fait plus les erreurs pré-citées. Par contre, la vitesse conjuguée aux pertes d’équilibre entraînent des chocs violents pour les boards. La casse est donc fréquente.
  • Le skateur expérimenté réalise des figures avec engagement. Hauteur de chute et vitesse laissent peu de marge d’erreur et les skateurs se retrouvent vite dans l’un des deux cas :
    • Soit le skateur est précautionneux et sait bien tomber (Voir par exemple la façon dont Ben Krahn ou JB GIllet skatent) : dans ce cas, la planche peut durer relativement longtemps et perdre peu à peu son pop. Dès que la planche devient trop molle, il est alors temps d’en changer.
    • Soit le skateur est plutôt du genre entier et/ou lourd : la casse est alors hélas fréquente (voir comme exemple Mike Vallely si on veut caricaturer à l’extrème !). La planche perd rarement son pop : elle casse avant.

Quelle durée de vie pour un skateboard en fonction du skate en lui-même ?

  • Les planches en bois nerveux sont les plus fragiles. Tail et nose s’effritent et la planche peut devenir molle et casser net en cas de mauvaise réception.
  • Les planches de longboard sont moins fragiles. Certains bois (bambou typiquement) sont plus flexibles et apportent une vraie flexibilité à la board. Ce sont plutôt les pets qui sont à craindre.
  • Les planches en plastique (type cruiser façon Penny) ne risquent pas grand chose. Certaines plient tellement que l’on peut toucher le sol en sautant dessus à pied joint. Et pourtant, elles ne cassent pas.

Photo : Falk Lademann