Bien débuter et progresser en skateboard
Sélectionner une page

Après les bases indispensables vient le temps des premières « vraies » figures. Le débutant en skateboard à tendance à commencer par les figures de street parce qu’apparemment c’est plus facile (et ce n’est pas forcément vrai, la courbe fait plus peur mais n’est pas plus difficile).

Le ollie fait partie des incontournables mais il est possible de réaliser des tricks ou la planche décolle et se désolidarise des pieds du pratiquant sans trop grande difficulté. Et ce n’est pas par le flip qu’il faut commencer.

une des figures les plus simples

Fakie shovit en skateboard

Les figures oldschool de type boneless et sex-change mises à part, voici les 2 figures les plus faciles à faire ou le skate effectue une rotation sans le skateur. Il s’agit de la même figure en « normal » et en « switch » c’est à dire dans son sens préféré et dans l’autre sens : goofy et regular.

fakie shovit

  • En roulant en marche arrière, il faut garder ses pieds en position habituelle (pied arrière sur le tail, pied avant sur les vis)
  • En s’allégeant (mettre le corps en extension pour se désolidariser en fin de mouvement), le pied arrière doit appuyer sur le tail de façon à décoller légèrement les roues avant
  • En même temps, le pied avant doit pousser la planche de façon sèche dans la direction talon -> pointe de pied. Arrive alors la fin de l’extension, le corps se décolle légèrement de la board
  • Le skate va alors entamer une rotation sur les roues arrières
  • Si l’impulsion est suffisamment dosée, la planche va faire un demi-tour et le skateur, attiré par l’implacable loi de la gravité et entraîné par la vitesse accumulée va redescendre vers le sol tout en se déplaçant vers l’arrière. Il faut alors espérer/viser de façon à atterrir sur la planche.

Cette figure est parmi les plus faciles car :

  1. Pas besoin de maîtriser le ollie
  2. Pas de rotation du corps – pas de grand déplacement
  3. Pas de grande amplitude nécessaire
  4. Pas besoin de beaucoup de vitesse
  5. Peu de risque de mauvaise chute (sur la tranche)
  6. Mouvement simple avec les pieds

nollie shovit

C’est exactement la même figure mais en switchstance (à l’envers)

  • Le pied avant est placé sur le nose et le pied arrière est situé sur les vis arrière
  • C’est le pied avant qui appuie sur le nose pour décoller le tail
  • La jambe arrière envoie la rotation du talon vers la pointe de pied

Cette deuxième version a un avantage par rapport à la version en fakie : on roule en marche avant.

Et après ? La même chose mais avec un vrai ollie / nollie afin de prendre de la hauteur et de passer des obstacles !

Photo : Jochen Spalding