Bien débuter et progresser en skateboard
Sélectionner une page

Il faut bien commencer quelque part, alors voici 4 figures parmi les plus faciles. Suivant les pratiquants, le classement peut varier et on peut même être carrément pas d’accord avec cette liste. Les ultra-basiques (avancer, tourner, freiner…) ne sont pas listés ici. Les figures de base autour des ollies non plus.

Les figures old-school ou bizarres permettent de s’amuser, de progresser et de préparer le terrain pour les figures plus compliquées. Et puis, elle existaient avant le ollie… petit tour d’horizon

boneless skateboard

Le boneless a traversé les époques : ce n’est pas pour rien, c’est une figure facile qui a la classe

Sex change

Les pieds bien sur les vis (avant et arrière), le sex change est un demi-tour du skateur sans la planche. La planche reste au sol, le rider saute, fait un demi-tour et retombe les pieds sur les vis. Pas si évident (il faut bien viser) mais on prend vite le coup. Pour les skateurs un peu plus forts qui ricanent au fond de la salle, défi : faire un ollie sex change puis un flip sex change…

Half flip

Les pieds posés par terre (sur le sol) la planche retournée (le grip sur les lacets), il faut sauter, faire faire un demi tour à la planche afin qu’elle se retrouve sur les 4 roues et que les 2 pieds soient sur les vis. Pas trop compliqué. Attention à ne pas plaquer en primo (atterrissage sur la tranche). Une fois maîtrisée, il est possible de faire des variations en faisant 1 tour et demi à la planche ou en partant avec les pieds sous la planche lorsque les 4 roues sont au sol.

Nose touch

Il faut avoir un trottoir face à soi. En arrivant tout doucement de face, le pied avant sur le nose, soulever la planche, venir se caler sur le trottoir avec la planche qui touche le plat et le truck et les roues qui touchent le mur. Faire un mouvement de balancier, déporter son poids sur l’avant puis reporter son poids sur l’arrière : le skate repart alors dans l’autre sens. Cette figure c’est le premier pas vers le nose slide…

Dropper un trottoir

Cette figure se fait à l’arrêt et consiste à descendre d’un trottoir. En plaçant le tail sur le bord du trottoir, placer tout son poids sur le pied arrière. Placer ensuite le pied avant (qui n’appuie pas). On peut tenir ainsi en équilibre aussi longtemps que souhaité. Puis, appuyer sur l’avant pour faire descendre la planche. Les skateurs plus avancés peuvent claquer un ollie (et tous les tricks à base de ollie) depuis cette position.

Caveman

Le skate dans la main (c’est plus simple d’attraper le nose avec la main avant), il suffit de sauter et de ratterrir sur la planche. Il y a pleins de variations de cette figure avec rotation de planche, différents grabs… Le but est de bien plaquer sur les vis et d’absorber le choc. Sinon, gare à la chute.

Descendre un trottoir en roulant

Tout est dit. Plus facile à dire qu’à faire. Il faut avoir un minimum de vitesse et rester bien souple. Lorsque la fin du trottoir approche, il suffit de lever légèrement le nose (comme si le trottoir continuait) et d’attendre que les roues arrières soient passées. En restant bien horizontal, se laisser tomber. Attention aux chutes en arrière et à la vitesse (souvent insuffisante).

Boneless

Figure oldschool facile et incontournable, le boneless est un saut avec le pied à terre. Bien placer les pieds ses pieds sur les vis (surtout le pied arrière). Attraper sa planche avec la main arrière et placer entre les 2 pieds les doigts pour attraper fermement la planche. Sortir le pied avant et le placer derrière (au niveau des trucks avant). Appuyer sur le pied à terre, tirer le skate avec la main qui grabbe. Puis bondir avec le pied à terre et replaquer les 2 pieds sur la planche en lachant la main. Il existe, ici aussi, plein de variantes à base de rotations et de flips.

Photo : Sam Watterson