Bien débuter et progresser en skateboard
Sélectionner une page

Tout allait bien quand soudain, en regardant de façon un peu minutieuse le truck ou la roue, des tâches orangées ont fait leur apparition : le skate commence à rouiller (de petits dépots orangés sous forme de poussière rougeatre lorsque l’on passe les doigts dessus par exemple. Ce n’est pas un bonne nouvelle du tout.

rouille sur roulement de skate

De la rouille sur un roulement, pas bon signe

Petit rappel : la rouille se forme lorsque le métal s’oxyde au contact de l’eau. À terme, le métal est fragilisé et entraîne un mauvais fonctionnement. Le tétanos, maladie très dangereuse, se transmet entre autres via des plaies avec des objets corrodés. Comme il n’est pas rare d’avoir des irrégularités tranchantes sur un truck suite à de nombreux grinds, le risque est réel.

La rouille est surtout, et ça nous intéresse vraiment, le signe que le skate a été en contact avec l’eau. Et l’eau et le skate ne font pas bon ménage. Un milieu humide ou de l’eau stagnante sur la planche accélère sa dégradation. Les skateurs de bord de mer sont plus touchés que les autres.

  • Sur les trucks, la rouille ne gêne pas tant que ça : avant que le truck soit complètement attaqué par la rouille, il faut vraiment attendre très longtemps. Un peu de rouille n’est donc pas bien beau mais les risques sont limités. Au bout des axes de trucks et sur le filetage, c’est un peu plus embêtant. Les roulements peuvent être gênés et les écrous mal se visser/dévisser.
  • Dans les roulements, c’est très embêtant. Normalement protégé contre les intrusions de corps étranger, un roulement peut malgré tout rouiller par l’extérieur et la rouille peut entrer dans le roulement. Ce dernier va alors commencer à grincer et à rouler avec à-coups. Sur les très vieilles planches, les roues ne bougent plus du tout, comme soudées avec le truck. Seule solution : changer de roulement.

Se prémunir de la rouille sur son skate

  • Conseil évident : ne pas rouler dans l’eau.
  • Nettoyer son skate après une session. Personne n’est à l’abri d’une petite averse ou d’un passage dans une flaque d’eau. Il suffit de passer un coup de chiffon sur les parties humides en fin de session.
  • De temps en temps, démonter ses roues et vérifier de près s’il n’y a pas de présence de rouille. Bien frotter avec un chiffon. Éventuellement, nettoyer ses roulements.
  • Enduire ses trucks d’huile spécialisée (Rustol) ou de graisse pour chaîne de vélo (une couche très très fine !) de temps en temps.
  • Choisir des vis qui ne rouillent pas (peintes, vernies) ou tout simplement dans un métal qui ne rouille pas (inox).
  • Choisir des trucks qui ne rouillent pas (idem qu’au dessus) mais à moins de ne pas faire de grinds…

Photo : SJ Pyrotechnic