Bien débuter et progresser en skateboard
Sélectionner une page
règles pratique skate bowl

Fs air dans un bowl

Le bowl fait peur aux débutants : la vitesse, la profondeur, le revêtement (souvent en béton – bien dur). En skate, les « règles » ne sont pas là pour nous contraindre ou nous imposer une façon de faire : elles sont là pour mieux profiter tous ensemble et se faire plaisir longtemps.

Alors pour skater au mieux de ce magnifique équipement dédié à notre sport / loisir préféré, voici quelques règles de sécurité toutes bêtes pour bien pratiquer la planche à roulettes dans un bowl :

  • Protections : Le skateur intelligent connaît ses limites. Les bowls étant souvent en béton, les chutes peuvent être très dangereuses. Avant d’essayer une nouvelle figure risquée, porter des protections n’est pas une mauvaise idée. De même s’entraîner sur des modules en bois, à faible hauteur ou un jour ou il n’y a pas grand monde est peut-être pas mal non plus. Attention toutefois, être seul est une mauvaise idée. En cas de grosse blessure, qui appele les pompiers ?
  • Snaker dans un bowl est d’autant plus dangereux que ce dernier est profond et ou les riders vont vite. Snaker = doubler les autres. Si le skateur snaké est joueur ou bien s’il n’a pas vu le snakeur, les collisions, quoique parfois fort jolies, peuvent aussi être violentes et dangereuses.
  • Regarder autour avant de dropper : Avant de s’élancer, un coup d’oeil sur tous les copings du bowl est fondamental. Cela permet de repérer les éventuels snakeurs, les riders qui ne regardent pas et de se signaler aux autres. Attention à ceux qui partiraient en roll-in (roulage depuis la plateforme pour plonger dans la courbe afin d’avoir encore plus de vitesse).
  • Ne pas rester au fond : les débutants aiment souvent rester au fond du bowl pour faire des tricks dans la courbe ou pour apprendre à pomper. Si le bowl est profond (le skateur au fond est invisible depuis certains endroits) ou s’il y a foule (ça va snaker !), les risques de collisions sont très fréquents.
  • Évacuer vite : Après une figure ratée ou une chute, il faut sortir le plus vite possible du bowl et si possible en évitant les lignes principales.
  • Attention aux transferts : être placé à l’endroit ou des riders font des airs et des transferts entre cuvettes est dangereux. Les planches volent facilement et les pratiquants qui utilisent ces endroits vont souvent vite et peuvent s’énerver car les débutants ne font pas attention à eux.
  • Attention aux envols de planche : Les courbes du bowl permettent des trajectoires variées et comme sur une rampe classique, les planches seules (quelle idée de la perdre en tombant ?) peuvent fuser à travers le bowl et sortir à l’horizontal à n’importe quel endroit. Ne jamais tourner le dos au bowl.
  • Attention aux vélos : les BMX ont des roues qui ne font aucun bruit à la différence des autres usagers de bowls. Concrètement, on ne les entend pas venir et une collision skate / bmx est toujours à l’avantage du vélo (protégé par son véhicule, il aura moins mal que le skateur).
  • Attention aux enfants : Avec une vision différente de celle des adultes (champ de vision rétréci), les enfants ne voient pas ce qui se passent sur leurs côtés. Ils sont donc souvent dangereux. Et c’est toujours au plus grand de les éviter (même s’il est dans son bon droit) pour ne pas leur rentrer dedans. Attention aussi aux parents de ces derniers qui, bien souvent, ne se rendent pas compte ni de la dangerosité générale ni de la pratique aléatoire de leur progéniture.
  • Attention ça glisse : flaques d’eau, poussière accumulée dans un coin, feuilles mortes ou encore bouches d’évacuations peuvent faire glisser. Lorsque les équilibres sont instables et que la vitesse est présente, un changement d’adhérence amène parfois à la chute sans prévenir.

Tout est dit, il n’y a plus qu’à appliquer toutes ces recommandations et surtout ne pas oublier de se faire plaisir.

Photo : Wendelin Jacober