Bien débuter et progresser en skateboard
Sélectionner une page
roues de skateboard

Des roues de skate de toutes tailles et de tous types

Réponse rapide : Oui.

Les roues de longboard, de cruiser et de skateboard se ressemblent : dans la grande majorité des cas, ce sont les mêmes roulements que l’on met dedans et l’axe des trucks a le même diamètre peu importe le type de planche. Les similarités s’arrêtent ici. En fonction du type de pratique, on attend pas les mêmes capacités des roues :

  • Roues de skateboard : plutôt petites (de diamètre 53 mm à 60mm), fines et dures, elles sont nerveuses et permettent de glisser. Le skateur a besoin de pouvoir faire déraper sa planche (et donc d’avoir des roues dures) et de sentir de la nervosité dans ces mouvements. Enfin, des roues plus petites sont aussi plus légères ce qui est important lors des sauts.
  • Roues de cruiser : elles sont de taille intermédiaires (autour de 60mm), molles et larges. L’idée est d’avoir une planche qui réagit au quart de tour et qui roule sans trop forcer avec de bonnes sensations sous les pieds (des roues molles et agréables à rouler)
  • Roues de longboard : ce sont les plus grosses (au delà de 60mm et jusqu’à plus de 100mm). Elles sont généralement plus molles et sont les plus agréables à rouler (quels caillous ? je n’ai rien senti). Elles sont plus lourdes et pas vraiment réactives.

Sur un skate de figure, on peut donc mettre des roues de cruiser ou de longboard en prenant garde à :

  • La taille des roues : trop grosses, le risque de wheel bites est important (même avec des pads). Et plus une roue est grosse, moins elle accélère rapidement.
  • La dureté des roues : trop mou, c’est dur pour faire des tricks et ça manque de nervosité. Idéalement, pour un skate de figure, il faut être au-dessus de 90a.
  • La largeur des roues : plus la surface de contact est importante, plus la roue accroche. Pour les tricks, ce n’est pas l’idéal :il faudrait rester en dessous de 50mm.
  • La « langue » des roues (c’est à dire la forme du bord des roues) : pour les figures, il faut que ce soit arrondi.
  • Le coeur des roues : au centre et large pour faire des tricks, c’est préférable.

Ne reste plus qu’à tester. On se rend vite compte de la réelle technicité des roues lorsque l’on s’amuse à placer du matériel inadapté : tout est bien pensé et les roues qui semblent toutes se ressembler sont en fait bien étudiées pour chaque type de pratique. Les « essais » sont rarement concluants et rares sont les skateurs qui se satisfont des planches aux configurations batardes.

Photo : www.sk8.net