Bien débuter et progresser en skateboard
Sélectionner une page

Que ce soit pour éviter les traumatismes (la célèbre entorse du ligament externe de la cheville ou le plus banal coup de tranche dans la malléole) ou pour protéger une cheville qui a déjà souffert, certains skateurs utilisent des chevillères. Bien ou pas ?

protège cheville pour skate

Un pied protégé par une chevillère

Auparavant, on protégeait plus les chevilles. C’était notamment recommandé pour ceux qui font de la randonnée en montagne (avec des chaussures hautes et rigides). Depuis quelques années, les spécialistes du corps humain se sont rendus compte qu’un pied libre était plus solide. En effet, si rien ne protège une articulation (ici la cheville), alors cette dernière se renforce.

Si, au contraire, la cheville est maintenue et que ses fonctions naturelles sont dévolues à un artifice (une chaussure montante, une chevillère), alors le pied devient fainéant et délègue une partie de ses missions à la protection qui est utilisée. Lorsque l’on enlève cette protection, le pied se retrouve en position délicate et doit assumer des missions auxquelles il n’est plus habitué. Les blessures sont alors plus probables.

Quand mettre / ne pas mettre de chevillère ?

  • Si un médecin prescrit une chevillère, il faut la mettre. Mais seulement dans le cadre préconisé et ne pas l’utiliser plus que recommandé. Bien préciser dans ce cas, la pratique du skate et ne pas hésiter à demander en plus / à la place des séances de kiné pour faire des exercices de renforcement, d’équilibre et de proprioception (sentir son corps dans l’espace). Bien faire les exercices de kiné et ne pas hésiter à faire du rab : en skate, le corps n’est jamais assez souple et l’équilibre est fondamental.
  • Si c’est un ami, un parent ou une simple envie qui motive l’utilisation d’une chevillère, ne pas céder. Un skateur normalement constitué et qui n’a pas consulté un médecin pour un souci de chevilles n’a pas besoin de chevillère.

Impact sur la confiance

La chevillère, comme toutes les protections à un effet de bord très appréciable : elle rassure et agît positivement sur la confiance. Et ça, ça aide à rentrer les tricks. Mais à l’inverse, celui qui skate tout le temps avec sa chevillère se retrouve fort dépourvu le jour ou il ne la porte pas. Et l’effet se retourne contre lui.

Pour faire court, non aux chevillère sauf si demande du médecin.

Photo : Osseous