Bien débuter et progresser en skateboard
Sélectionner une page

Dans la catégorie des indispensables que tout skateur doit apprendre, savoir tourner se place dans le top 3. Il y a deux façons majeures de tourner en skateboard. Chacune a ses avantages et inconvénients et il est nécessaire de maîtriser les 2. Le coup de main est facile à prendre et en moins d’une semaine de pratique, il est aisé de savoir tourner. Au bout de quelques semaines, très rares sont les skateurs qui n’ont pas 100% de réussite pour les virages.

skateur qui tourne

Virage backside en skate avec les roues plaquées au sol (on voit bien les trucks qui s’inclinent)

Le virage avec les roues plaquées au sol

C’est la version la plus simple car l’équilibre est quasi assuré. Pour tourner sans lever les roues, la technique consiste à :

  • appuyer sur les pointes de pieds pour tourner du côté des orteils (en backside) ;
  • appuyer sur les talons pour tourner du côté des talons (en frontside) ;
  • Dans un sens ou dans l’autre, le mouvement doit être léger et progressif. Le corps doit accompagner le mouvement et se pencher (plus ou moins) en dehors de la planche en fonction de la vitesse et de la force appliquée au virage.

Il y a 2/3 difficultés relativement faciles à surmonter et astuces à connaître :

  • C’est la souplesse des trucks qui fait que la planche tourne plus ou moins bien. En desserrant la grosse vis sous chaque truck, les gommes sont moins compressées et les appuis permettent d’incliner les axes de trucks et de leur donner un léger angle. C’est cet angle qui permet à la planche de tourner. À l’inverse, en serrant ses trucks, un skate tournera beaucoup moins.
  • La vitesse est fondamentale pour ce type de virage. Plus on va vite, plus ça tourne et plus ça tourne fort. Mais attention, trop de vitesse peut entraîner le terrible wobble.
  • Tous les trucks ne tournent pas de la même façon. D’une marque à l’autre, les virages sont différents. Ça peut perturber (et faire chuter) lorsque l’on ne s’y attend pas. Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises marques ou modèles de trucks : c’est une question d’habitude.
  • Les 2 trucks doivent être réglés de la même façon. Sinon, en fonction du sens dans laquelle la planche sera utilisée, il peut y avoir des bizarreries (et des chutes).
  • La physique s’invite aussi dans les virages. Comme en vélo, en roller, en snowboard ou dans n’importe quel sport ou ça tourne, la position du corps est très importante. Plus il y a de la vitesse et plus le corps va avoir tendance à se faire éjecter et à vouloir continuer tout droit. Il faut donc se pencher et déplacer son centre de gravité afin de contrebalancer cet effet.
skateboard et équilibre lors des virages

Avoir l’équilibre en faisant des virages

En courbe et particulièrement en bowl, cette technique de virage est géniale surtout lorsqu’elle est combinée avec le mouvement de pompage (l’ensemble s’appelle carver). Cela permet d’être très stable et de gagner de la vitesse sans avoir besoin de pousser avec le pied.

Le virage avec les roues avant qui décollent du sol

L’inconvénient principal de la première technique c’est qu’il faut un minimum de vitesse. Sans vitesse, la deuxième technique fait moins peur. Paradoxalement, c’est un geste plus difficile à accomplir et les chutes sont plus fréquentes. Voici donc la technique du « quickturn ».

Pour tourner avec peu de vitesse, il faut donc :

  1. Donner un léger mouvement d’épaules et de hanches dans la direction souhaitée ;
  2. Appuyer sur le tail de façon à faire décoller les roues (mais pas trop, il ne faut pas plaquer le côté relevé contre le sol) ;
  3. Le mouvement de rotation du corps combiné avec le lever des roues avant fera tourner la planche ;
  4. Pour arrêter la rotation et avoir un équilibre plus franc, il suffit d’appuyer avec le pied avant pour replaquer les roues de devant.

Cette technique sert à l’arrêt et à très faible vitesse. Plus on va vite, plus cette technique est difficile et inadaptée. L’avantage de cette technique c’est de pouvoir tourner fort sans beaucoup se déplacer.

En courbe et sur des modules, on s’en sert lorsqu’on arrive au sommet d’une courbe ou d’un module et que l’on a plus de vitesse.

Certains utilise plusieurs petits virages répétés dans le même sens pour effectuer un virage avec de la vitesse. C’est moins efficace à tous points de vue que la première méthode.

Enfin, dernier point, le tic-tac est un excellent exercice pour s’entraîner aux virages du second type. Il s’agit d’alterner rapidement les virages à gauche puis à droite et de recommencer. Avec un peu d’habitude, il est même possible d’avancer…

Vidéo explicative : comment tourner en skate ?

Ci-dessous, Tony Hawk explique la première technique. Puis c’est Kris Markovich qui explique la seconde. Pour finir, on voit quelques tic-tac.

Photos : Stig NygaardJesus Menendez