Bien débuter et progresser en skateboard
Sélectionner une page

Une planche de skate est sensible aux éléments extérieurs. Elle peut être en excellent état comme bonne à jeter après 6 jour, 6 semaine, 6 mois, 6 ans… Ce qui influe sur une planche c’est :

  • Les écarts de température
  • L’humidité
  • Les chocs, les tensions
skateshop

Plein de boards : est-ce que ça vaut le coup d’acheter une board déclassée ?

Une planche skatée risque fatalement de plus mal vieillir qu’une planche encore sous blister. Mais les conditions de stockage jouent aussi pour beaucoup : une planche qui est restée à l’extérieur exposée aux caprices de la météo n’est certainement plus bonne à skater. À l’inverse, une planche stockée au sec à l’intérieur peut durer plusieurs années sans perdre de ses qualités. Et une planche à bas prix de Chine durera certainement moins longtemps qu’une bonne board faite à base d’érable du Canada.

Pour faire très simple : une planche qui a pris l’eau est à remplacer.

Quels éléments d’un skate risquent de mal vieillir ?

  • La planche : c’est la pièce la plus sensible
  • Les trucks : si l’humidité s’en mêle, la rouille n’est pas loin…
  • Les gommes : elles peuvent craqueler et de déchiqueter après quelques années.
  • Les roulements : sensibles à l’humidité eux aussi, ils rouillent.

Les roues ne craignent pas grand chose sauf à avoir des roues de mauvaise qualité à l’origine qui peuvent cuire. Mais à part sur les skate jouet, il y a peu de risque d’avoir de problèmes.

Les skateboard avec un plateau en plastique ne sont pas les plus solides. Suivant l’age et le plastique utilisé, les assauts du temps et de la météo peuvent entraîner une usure accélérée. C’est le cas notamment avec les planches des années 70 en composite qui s’effritent, se cassent net et dont les couleurs peuvent pâlir.

Acheter une planche neuve mais restée longtemps en magasin

Les skateshops vident parfois leurs stocks. Est-ce une bonne idée que d’acheter la vieille planche qui traîne en exposition depuis plusieurs années ? En tout cas, ce n’est pas un choix à éliminer. Bien stockée, la planche n’a pas perdu de ses qualités : le pop est l’indicateur principal à regarder. Stocker au sec, à l’intérieur et sans poids anormal par dessus, une planche peut traverser les années.

Ce qui est difficile, c’est de savoir dans quelles conditions la planche a été conservée au magasin mais aussi avant.

  • La planche n’est certainement pas restée des années chez le fabricant ou le distributeur, est-elle revenue comme invendue d’un autre magasin ?
  • Exposée au soleil en vitrine ? Au fond de la remise directement sur le sol ? À éviter !
  • Accrochée sur un présentoir protégé ? Caché dans un carton dans le stock ? Pourquoi pas ?

Vérifications avant d’acheter une board âgée

Je ne parle pas ici des planches d’occasion. Les planches neuves ou quasi-neuves doivent :

  • Avoir du pop. Le test est simple. En frappant le tail par terre, le bruit doit être clair et franc. Idem pour le nose. La planche doit rebondir et être nerveuse. Lorsque l’on monte sur la board sur les deux côtés relevés, on doit bien sentir la nervosité. Si les côtés relevés sont mous et s’affaissent, la planche n’est plus bonne.
  • Être bien droite. Une planche peut travailler avec le temps et se vriller. En prenant la planche à bout de bras à hauteur des yeux, la planche doit être bien plate. Si elle a déjà des trucks et des roues, les roues doivent bien toucher terre.
  • Le tail et le nose doivent être en bon état et ne pas être mou.
  • Les différents plis doivent être bien collés. En forçant avec les mains sur la board, il ne doit pas y avoir d’espaces entre les plis ni de jeu.

Photo : Katie Brady