Bien débuter et progresser en skateboard
Sélectionner une page

Les skateboard cruisers sont à la mode depuis quelques années. Rien de nouveau, ce ne sont que des versions actualisées des premières boards en plastiques des premières années du skate californien.

Ces planches plus petites, plus arrondies et plus fines que les skates de figure se retrouvent majoritairement en 2 matériaux : le bois et le plastique.

penny skateboard tout en plastique

Cruiser de marque Penny en plastique

Quand choisir un cruiser en plastique ?

Plutôt positionné sur le marché d’entrée de gamme, le cruiser en plastique (plastique, fibre de verre, carbone) a 3 avantages majeurs par rapport au cruiser en bois :

  • Le cruiser plastique ne craint pas l’eau (attention, les roulements craignent toujours l’eau). Moins d’entretien à prévoir donc.
  • Le cruiser plastique est facile à produire et donc moins onéreux. Les techniques de moulage permettent de simuler un grip sur la partie ou l’on pose les pieds afin d’avoir une bonne adhérence sans nécessiter l’installation d’un grip. Le dessous de la planche peut aussi être moulé de façon à introduire des éléments de design (lignes gravées pour faciliter le port du skate ou l’aspect visuel de l’ensemble).
  • Le cruiser plastique autorise une gamme de flex très important. Le flex c’est la capacité qu’a le skate à rebondir et à être flexible. Un skate avec flex permettra un confort de glisse plus important et offrira au pratiquant des capacités que ne possède pas les autres planches : reprendre de la vitesse en fin de virage en jouant sur l’élasticité de la board par exemple.
  • Le cruiser en plastique est presque indestructible. Si le flex est important, certains cruisers peuvent être tellement flexibles qu’un poids lourd ne va pas les casser mais les plier jusqu’à toucher le sol. Pas de risque de casse nette et franche.

Quand choisir un cruiser en bois ?

Le cruiser en bois est considéré comme la version premium des cruisers. Plus onéreuses, les boards en bois sont privilégiées par la plupart des skateurs confirmés.

  • Le bois, plus noble, permet de construire des boards plus belles avec de jolies nuances de couleurs en fonction de l’essence (érable canadien pour les skates de figure et bambou pour les longboard / cruisers) et du vernis utilisé.
  • Ces boards sont néanmoins plus fragiles et ne peuvent pas avoir autant de flex que les boards en plastique.
  • Le bois est aussi vendu comme étant plus en accord la nature et sentant meilleur que le « plastoc ».

Pour bien choisir, il faut donc savoir ce que l’on veut vraiment avec le cruiser :

  • une planche fonctionnelle, sans trop d’entretien et sans vouloir engager de frais importants : cruiser en plastique
  • une planche déco que l’on est prêt à chouchouter voire à exposer chez soi et garder longtemps : cruiser en bois

Photo : Nan Palmero